LES MUSICIENS

JULES DEPINOIS
(textes, guitares et chant)


Originaire de Lille, Jules Depinois écrit depuis son adolescence. Passionné par le folk de Bob Dylan et Neil Young, les morceaux de Mano Solo, des Négresses Vertes ou de Brassens, il écrit sur le monde qui l’entoure en s’inspirant de ses expériences vécues ou rêvées, pour envisager l’univers et ce qui le compose sous une forme poétique. Ses textes sont à la fois doux et amers, exprimant une profonde mélancolie toutefois gorgée de lumière. Avec une certaine dérision, Jules évoque les relations humaines, la séparation et la fuite, la recherche d’un ailleurs rêvé où s’accomplir et l’engagement politique. En perpétuel questionnement sur sa place et la drôle de vie que nous menons, Jules voyage pour écrire et écrit pour voyager. Il tâche de retranscrire les émotions et les vibrations qu’il ressent dans ses créations. Le rêve de l’exotisme et de l’étranger devient sa forme de voyage et la musique, l’élément central qui lui permet de partager et d’échanger avec les spectateurs. Il investit avec ses chansons les rues des villes du monde, de Saint-Malo à Madère, des pays nordiques au sud ensoleillé.
OLIVINE VÉLA
(accordéon et choeurs)


Baignée dans le Sega et le Maloya de son île natale, Olivine débute la musique par l’apprentissage du piano, puis développe à l’accordéon un jeu original et métissé en autodidacte. Dix années dans le Nord l’amènent se jouer avec plusieurs formations : les fanfares Grodéon (collectif d’accordéonistes) et le Kouchtar Orchestar (klezmer-balkan), les groupes Zé High Project (Lille-Bénin) et Merta (rap féministe), puis les spectacles de Rodrigue (chanson rock), Les Fables de Jean de Les Égouts (hip-hop jeune public) et WD Quintet (fanfare jeune public). Aujourd’hui, elle trace son chemin dans les musiques hybrides et se produit avec le duo La Corde Raide.

Elle est aussi illustratrice et graphiste et collabore régulièrement avec des associations culturelles et compagnies (La Compagnie des Musiques Têtues, Le théâtre Massenet, la Générale d’Imaginaire, Les Saprophytes…) à travers des missions de communication et de production.

WWW.OLIVINEVELA.COM
SIMON DERUYTER
(basse et contrebasse)


Originaire de Lille, Simon découvre en 2011 la contrebasse jazz avec Sébastien Dochy, au Centre Musical Les Arcades. Éducateur spécialisé depuis de nombreuses années, il décide en 2016 de se consacrer pleinement à la musique. En parallèle, il intègre le département jazz du conservatoire de Lille et perfectionne sa pratique de la contrebasse auprès de Yves Torchinsky et Catherine Rey.
Il joue régulièrement dans des formations jazz de la région, accompagnant le quintet de jazz manouche Swing Tchavo, mais aussi des formations aux esthétiques plus modernes tel que le quartet de Matthias Deram, de Léo Colin ou le trio d'Eric Legrand. Plus récemment, il commence à travailler avec la chanteuse Audrey Leclerc, le saxophoniste Romain Desrumeaux et le guitariste Antoine Rivière, sur Billie Vacance, un hommage à Billie Holliday.
Au hasard des rencontres, Simon croise la route de La Corde Raide à l'été 2019. L'intérêt porté pour l'univers musical de ce duo mais également son envie de développer son jeu au-délà du jazz, le pousse à rejoindre officiellement le projet à l'automne 2019.
QUENTIN ROSENFELD (percussions)

Percussionniste éclectique lillois, Quentin s'est nourri de ses pérégrinations et rencontres pour découvrir différentes musiques du monde et instruments. Il se forme à la batterie avec Adrien Zampieri, apprend ensuite les tablas (percussion digitale indienne), le cajon, la derbouka, le pandeiro, le berimbau et d'autres percussions issues de la Capoeira Angola. Il étudie au Conservatoire de Lille les percussions afro-cubaines dirigé par El Pulpo, joue de la musique balkanique avec le Clownest Orchestra et de la fusion klezmer-oriental avec les Désorientés.
Il intègre La Corde Raide en 2019, séduit par la poésie des textes et les influences réunionnaises du groupe.

ET IL Y A AUSSI...

Avec La Corde Raide, il y a toute une flopée de gens talentueux et pourtant invisibles qui travaillent avec le duo et l'accompagnent dans le développement du projet depuis ses débuts. Fred Flamme est régisseur son de La Corde Raide : il est ingénieur son lors des concerts et travaille aussi avec le duo pour l'enregistrement et la réalisation de leur premier album, sur les prises de son, le mixage et les arrangements musicaux. Bertrand Arnould -alias Poil aux Dents- a réalisé le logo du groupe, en étroite collaboration avec le photographe Kalimba Mendes. Il y a aussi Morgane Ortuno et Edoardo Pasquini qui ont réalisé les clips officiels du groupe.
FRED FLAMME (régie son)
POIL AUX DENTS (graphisme)
Fred Flamme, régisseur son et lumière, a une approche de son métier qui dépasse le cadre strictement technique. La technique n’est que la continuité de l’artistique. Il met un point d’honneur à comprendre l’univers des groupes qu’il accompagne. Parmi eux, on pourra citer Mouche, Merta, Les trois Coups, Furieux Ferdinand, Vertigo ou Lexie T… Il est aussi technicien lumière des spectacles Les Fables de Jean de les Égouts de la compagnie La Générale d’Imaginaire et de La Violence des Riches de la compagnie Vaguement Compétitifs.
« Le Nord on pleure quand on y arrive et quand on en repart ». Comme Bertrand n’aime pas trop ça, pleurer, il a préféré y rester. Après trois années passées à Roubaix à étudier le graphisme, il décide d’explorer le vaste monde, muni de son béret, son écharpe et sa veste en velours côtelé, et c’est jusqu’aux Beaux-Arts de Tournai (en Belgique), qu’il pousse l’aventure afin d’y étudier l’illustration. Difficile d’obéir quand on est rêveur, alors autant être son propre maître, on y gagne la fierté de ses réussites. Bertrand s’est d’abord associé avec un ami pour créer l’agence de communication Lézards Hachés, puis il a fait le choix de l’indépendance en montant Poil aux Dents.

POILAUXDENTS.FR

 
 
 



Créer un site
Créer un site